Comme promis nous revenons vers vous avec un panorama des tiers lieux ardéchois membres du réseau de la Trame. Ces résultats sont le fruit de l’enquête quantitative menée entre avril et juillet 2020 par Caroline alors stagiaire à la Trame.

Celle-ci a été menée auprès de 27 tiers lieux ouverts ou encore en construction membre du réseau de La Trame.

Où se situent le tiers lieux du réseau ?

51,9 %

En sud Ardèche

29,6 %

En centre Ardèche

18,5 %

En nord Ardèche

Quel statut juridique pour les tiers lieux du réseau ?

73% des tiers lieux interrogés ont opté pour un statut juridique associatif avec une gouvernance classique versus collégiale. 17% ont par ailleurs des statuts commerciaux classiques (SA, SARL) ou coopératifs.

Quelle(s) vocation(s) pour les tiers lieux du réseau? 

Il semblerait que les vocations principales des tiers lieux interrogés soient principalement économique, culturelle, sociale et solidaire.

Quelle(s) activité(s) trouve-t-on dans les tiers lieux du réseau ?

77,8% des tiers lieux interrogés projettent de mettre en place ou ont déjà installé un espace de coworking au sein de leur espace.
Le coworking, les arts du spectacle, les ateliers partagés, les cafés associatif, les fablabs et les espaces publics numériques constituent les activités principales que l’on retrouve dans les tiers lieux du réseau.

Par quel biais des personnes extérieures se rendent-elles dans les tiers lieux du réseau  ?

Pour la quasi totalité des tiers lieux interrogés, le bouche à oreille est le premier vecteur permettant la fréquentation du lieu. Viennent ensuite les réseaux sociaux.

Fréquentation

66,7% des tiers lieux interrogés indiquent que le noyau du collectif est constitué de 1 à 5 personnes.

Pour 81,5 % tiers lieux interrogés, le groupe des contributeurs varie de 1 à 20 personnes.

Le groupe des sympathisants est très changeant d’un tiers lieu à l’autre. Pour 5 d’entre eux par exemple, il est composé de 1 à 5 personnes, pour deux autres, de 6 à 10 personnes,  pour 5 tiers lieux il est composé de 11 à 20 personnes, pour 5 autres le groupe des sympathisants est composé de 21 à 40 personnes et pour les 4 restant, il considèrent que ce groupe est composé de plus de 100 personnes. En moyenne toutefois, le groupe des sympathisants est composé de 11 à 40 personnes.

Ces variations importantes peuvent s’expliquer par la diversité des tiers lieux interrogés et les différents stades de développement d’un tiers lieux.

Le nombre de femmes et d’hommes présents au sein de chacun des groupes est toutefois équivalent.

Quel est le mode de gouvernance choisi pour les tiers lieux du réseau ?

On constate qu’en grande majorité les tiers lieux interrogés ont un mode de gouvernance horizontal même si celui-ci n’est pas toujours formalisé. 59,3% des interrogés par exemple disent appliquer les principes de la sociocratie.

Gouvernance sociocratique = groupes de travail, sans responsable hiérarchique, mais où chacun est amené à prendre des décisions) démarche ascendante

Gouvernance mixte = centralisation de la gouvernance de l’Etat imposant la coordination entre les différents acteurs locaux avec différents niveaux de pouvoir.

Téléchargez l’infographie de l’enquête